«L'homosexualité n'est pas un problème, l'homophobie en est un.» C'est le message fièrement lancée par la Fidl, l'organisation lycéenne qui lance une grande campagne de sensibilisation en partenariat avec TÊTU.

affiche4p


Des jeunes gens et des jeunes filles bien dans leurs baskets, qui affichent (à même leur peau) tout ce qui constitue leur identité, y compris «lesbienne» ou «homo»: c'est l'idée de la nouvelle campagne de la Fidl (Fédération indépendante et démocratique lycéeenne). Annoncée aujourd'hui, elle sera lancée le 17 avril. TÊTU, qui fait partie des partenaires de l'événement, vous présente en avant-première deux des visuels.

 

La principale association lycéenne a en effet constaté que «la question de l’homosexualité chez les lycéens et les jeunes reste  taboue et crée des situations de souffrances pour beaucoup d’entre eux». Elle a donc décidé d'imposer le débat, et de confronter les lycéens à leurs préjugés. «Une république métissée et laïque ne peut exister que dans la lutte  contre toutes les discriminations. La lutte contre l’homophobie constitue à ce titre un défi majeur dans notre volonté de vivre ensemble  et de faire de l’égalité une réalité», affirme fièrement la Fidl.

afficheHeleneToufike

L'opération, parrainée par l'humoriste Michaël Youn, inclue  du 17 avril au 17 juin des affiches dans toute la France, une campagne  web sur le site de TÊTU, des spots radios, des vidéos, ainsi que des débats,  des tracts et des actions «coup de poing». Le site www.homophobie.fidl.org, qui sera ouvert le 17 avril, proposera un sondage pour dresser un état des lieux de l'homophobie dans les lycées, dont les résultats seront publiés le 17 mai, pour la Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie.

Source : http://www.tetu.com