Et bien ce post pour parler d'un documentaire, que je voulais voir depuis longtemps, et que j'ai regardé aujourd'hui. Ce documentaire m'a tellement secouée que je me dois d'en faire un post.
Certains le connaissent surement déja, pour en avoir entendu parler, ou mieux l'avoir vu. C'est "The Gift", de Louise Hogarth. Voici un documentaire d'une heure, qui donne une grosse claque, et qui fiche un frisson d'horreur. Pourquoi? De par son sujet pour commencer: à savoir le Barebacking (les rapports sexuels volontairement non protégés), les Gift Giver (le séropo qui fait "cadeau" du VIH) et les Bug Chaser (le séroneg qui cherche à être infecté par le VIH). Pendant 1 heure, le documentaire nous fait naviguer entre des séropos affligés par ce Gift, et les pratiques qui gravitent autour (partouzes volontairement non protégées, cérémonies au cours desquelles un séroneg se fait volontairement contaminer par 15 ou 20 séropos...), un séropo qui s'est rendu compte de la bétise de son geste et du fait qu'il s'est collé un révolver sur la tempe en cherchant volontairement la contamination (ce qu'il a eu), et un séropo, qui lui aussi a cherché la contamination, l'a trouvée et vit toujours dans son monde de Barebacking, de contamination volontaire et de rencontres -via des "soirées"- entre séropos voulant donner le "Don" et séroneg cherchant à le recevoir.
Les propos sont durs à entendre, car ils montrent que la prévention est aujourd'hui dans une impasse. Les séropos et les séronegs ont du mal à communiquer, et la nouvelle génération (les 15-25 ans) est née avec le Sida, elle le connait et en a de moins en moins peur. Cette génération croit que les remèdes actuels sont efficaces, et qu'on peut vivre avec le Sida. Même si cela reste vrai dans une certaine mesure (et sans en faire une généralité), le message doit rester clair: quand on a encore le choix, vivre séroneg reste encore le meilleur que l'on puisse faire!!!
Les Bug Chaser sont clairement des séronegs qui pensent que tôt ou tard ils seront contaminés, et veulent donc avoir le choix de la date, et être sûrs une fois pour toute d'être séropo. Ils pensent que tout le monde est suposé séropo, que donc il ne sert à rien de se protéger. Ils ont tout compris de travers, partir du constat que tout le monde est suposé séropo doit au contraire amener à la protection à tout prix! à chaque fois!

cover_rl_0085

Pour info, le Centre Gay et Lesbien du Mans, a toujours des préservatifs et du gel à donner à ceux qui en veulent! C'est gratuit, il suffit de passer lors d'une permanence accueil. (le mercredi entre 18h30 et 20h30)